04 75 46 56 75
Français Anglais
Accueil > Pays de Grignan > Economie > La truffe

Economie

La truffe

La plantation des chênes truffiers s’est développée dans notre région dès lors que la vigne fut dévastée par le phylloxera en 1885.

Connue et appréciée dès l’Antiquité, elle connaît une désaffection au Moyen Age et une réhabilitation à la table de François 1er.

Elle reste aujourd’hui un mystère, une passion, un bonheur pour l’art culinaire.

Plusieurs espèces sont principalement récoltées sur notre territoire :

  • La tuber melanosporum, c’est le « diamant noir de la cuisine » pour Brillat Savarin ;
  • La tuber brumale, très proche d’aspect de la « melano » et, comme elle, se récolte de novembre à mars ;
  • La tuber aestivum ou truffe d’été, qui se récolte de mai à fin août.

Le manque de soin et l’abandon même des truffières lors de la première guerre mondiale entraîna une chute spectaculaire de la production (de 1600 tonnes dans les années 1900 à 60 à 80 tonnes aujourd’hui).

 Actuellement le Pays de Grignan, avec le territoire du Tricastin et l’Enclave des Papes, représentent 70 % environ de la production nationale, soit la première région trufficole d’Europe.

Dans le cadre de l’utilisation des fonds LEADER (Européens) distribués par l’association « Pays une autre Provence » et à la demande du Syndicat des Trufficulteurs du Tricastin, une cartographie des truffières de notre territoire vient d’être entreprise par la direction départementale du C.R.P.F. (Centre Régional de la Production Forestière). Il ressort de cette étude, qui a été faite sur plus de 4500 hectares pris à partir du cadastre, que le village de Grignan est le premier village de France où sont recensés 1800 hectares de truffières et environ 320 trufficulteurs. Grignan détient de ce fait 40 % du territoire trufficole sur sa commune.

Suite : terroir des saveurs